Arrière-plan Italie

 

Ce pays d'Europe relativement grand, qui, dans l'antiquité, était le noyau de l'Empire Romain, avait un impact important sur le développement de la culture de l'Europe occidentale: la loi romaine, la langue latine ou l'art au Moyen Âge et à la Renaissance avaient une grande influence. Après l'effondrement de l'Empire Romain, l'Eglise catholique est devenue une puissance. L'Italie est restée un pays catholique. Non seulement le Vatican au cœur de Rome témoigne de cette puissance, mais l'Italie n'est pas imaginable sans le catholicisme. La religion donnait le ton dans beaucoup de constructions et pas seulement pour les églises. Les productions artistiques de toutes expressions, et même l'administration était et est encore basée sur une conception catholique.

L'Italie a environ 58 mio d'habitants et se place dans l'Union Européenne en 4ème position après l'Allemagne, la France et l'Angleterre. L'économie et la prospérité montrent un important contraste Nord-Sud. Ceci a des répercussions politiques significatives et, en raison d'une grande migration du Sud vers le Nord, celui-ci souffre d'une pénurie d'emplois.

L'Italie est connue pour ses changements rapides du gouvernement en partie corrompu, pour l'inefficacité de son administration et pour sa criminalité organisée (Mafia, Camorra), qui ont une très grande influence sur la vie sociale.

Presque 80% de la population actuelle de l'Italie est catholique. S'y ajoutent environ 15% de citoyens qui n'appartiennent à aucune religion et le reste se partage entre différentes religions et confessions. Dans certaines régions, les populations immigrantes (par exemple les Albanais de foi musulmane) changent la donne. Une population juive se trouve dans les grandes villes du Nord et à Rome. Un cas particulier est les protestants Vaudois dont la moitié de l'effectif mondial vit dispersé dans toute l'Italie, principalement dans la région ouest de Turin. Il y a une présence évangélique dans seulement 1'500 localités sur 33'000 en Italie. Des 1,6 mio d'étudiants, seulement une très petite part est active dans les groupes missionnaires universitaires.

L'Italie est un pays de mission. Depuis 1984, le catholicisme n'est plus religion d'Etat, mais la pensée et les traditions catholiques influencent la vie sociale et religieuse. L'indifférence vis-à-vis des questions cruciales de la vie est difficile à vaincre. En plus, l'occultisme est très répandu.

L'Italie a besoin de missionnaires qui implantent de nouvelles églises, qui soutiennent les églises existantes et qui forment et encouragent la succession pour permettre le transfert de responsabilités aux générations futures.